PERRUCHE DE PENNANT

Platycercus elegans (Gmelin, 1788)

 

Description générale

Taille : environ 36 cm.

Couleur : chez le mâle ou la femelle à l’identique les parties suivantes sont :

- rouge carmin (la tête, le bas du dos et la queue, ainsi que l’espace au-  

  dessus de la queue et le dessous du corps)

- bleu cobalt (les joues et le menton)

- noir (les plumes de la nuque du manteau et du milieu) avec des 

  écailles en rouge carmin

- noir (les épaules)

- violet à bleu foncé (les plumes extérieures des ailes)

- noir à bleu foncé (les rémiges)

- bleu (les quatre grandes plumes de la queue)

- gris clair (le bec)

- brun foncé (l’iris)

- gris foncé (les pattes)

- gris noir (les ongles)

 

La principale distinction qui caractérise le mâle par rapport à la femelle se situe au niveau de la tête qui est plus large et plate chez celui-ci ainsi que le bec.

Les femelles âgées de plus de deux années ont sous les ailes des tâches blanches, les jeunes mâles ont des tâches identiques mais celles-ci disparaissent après la première mue et ne reviennent plus après.

Différentes espèces 

Platycercus elegans elegans (Gmelin 1788)

Zone de répartition : sud-est australien, depuis le sud-est de Queensland jusqu’au sud-est de l’Australie.

Existe dans le standard décrit ci-dessus. Nota : les jeunes en sortie de nid sont d’une couleur verte pré-dominante.

 

Platycercus elegans melanoptera (North 1906)

Kangaroo Pennant rosella

Zone de répartition : Ile Kangourou devant la côte sud de l’Australie.

Taille : environ 34 cm.

Cette sous-espèce se distingue par une coloration plus foncée du dos, aussi bien pour le mâle que la femelle.

 

Platycercus elegans nigrescens (Ramsay 1888)

Perruche de Pennant septentrionale appelée aussi petit Pennant.

Zone de répartition : nord-est de Queensland, leur territoire est situé à environ 600 km du Platycercus elegans elegans.

Taille : environ 32 cm - légèrement plus petite.

La couleur générale de l’oiseau (dos compris) est d’un rouge bien foncé et à distance moyenne l’oiseau donne l’impression d’être noir.

Les jeunes sortant du nid sont complètement rouges.

Indications générales 

La Perruche de Pennant est élevée par beaucoup d’amateurs d’oiseaux.

Elle peut être recommandée pour les débutants ayant quelques connaissances.

Le Pennant elegans et le Pennant nigrescens ont été importés en Europe par quantité, ils ont été croisés entre-eux au fil des années et de ce fait la pureté de la race a disparu.

Quant à l’espèce Pennant melanoptera, elle est rarement visible dans les collections européennes.

 

Comportement

Cet oiseau est très actif et résiste bien aux intempéries.

Il ne supporte pas les oiseaux des environs ; il est très sélectif dans le choix de sa compagne et très agressif envers elle en période de reproduction ; il est d’ailleurs conseillé de bien surveiller le couple pendant la période de fécondation.

Leur chant est d’une mélodie somme toute agréable.

Ils aiment beaucoup se baigner et sont souvent en bas de la volière pour picorer le sol.

 

Logement et soins

Les dimensions de la volière seront approximativement de 4,00 m x 1,00 m x 2,00 m de haut.

Il est recommandé d’avoir un endroit couvert pour protéger du vent et de la pluie, sa surface sera d’environ 1 m².

On ne peut installer d’autres Pennant ou de la famille des Platycercus à proximité immédiate car le mâle sera continuellement sur ses gardes et cela nuira à la tranquillité de la volière ; mais il faut aussi tenir compte que cet oiseau n’est pas un solitaire.

Il est nécessaire de fournir régulièrement des branches de saule, de renouveler souvent l’eau du bain et d’administrer un vermifuge en entretien régulier.

 

Nourriture

Un bon mélange de graines pour grandes perruches est nécessaire.

La bonne composition étant :

48 % de millet (la Plata)

6 % de millet rouge 

6 % d’alpiste 

8 % de sarrasin 

4 % de padi

4 % de chanvre

4 % d’avoine 

6 % de froment

2 % de lin

8 % de tournesol

 

Il faut donner régulièrement de la pâtée, de la verdure, de la pomme en grande quantité, des carottes, des gratte-culs et des graines d’herbe non mûries.

 

L’eau de boisson doit être toujours impeccable, et du grit et gravier feront un complément nécessaire pour leur estomac.

 

En période de couvaison ou de mue, il est nécessaire d’effectuer quelques modifications dans leur mélange de graines, voici les nouveaux pourcentages.

 


30 % de millet (la Plata)

4 % de millet rouge 

12 % d’alpiste

6 % de sarrasin 

4 % de padi 

4 % de chanvre

8 % d’avoine 

6 % de froment

2 % de lin 

16% de tournesol

 

A la pâtée mélanger aussi des graines germées ou des carottes râpées.

On peut leur fournir également du pain noir séché, trempé dans du lait mélangé avec des graines germées.

Attention à la fraîcheur du lait en période d’été (il tourne facilement).

 

Elevage

L’élevage est relativement simple et comporte un grand taux de réussite.

Cependant il est nécessaire de sélectionner des oiseaux âgés au minimum de deux ans.

Le mâle fait souvent preuve d’une agressivité envers la femelle en début de saison d’élevage ; en cas de dispute continue il faut séparer le couple en installant le mâle dans une cage placée à l’intérieur de la volière ; s’il n’y a pas de possibilité à cette solution dans ce cas couper une partie de l’aile pour qu’il ne puisse poursuivre la femelle en continu.

L’élevage débute vers le mois d’avril, il est donc nécessaire de placer un nid de reproduction aux dimensions de : 22 cm x 22 cm x 80 cm de hauteur, le trou d’entrée ayant un diamètre de 8 cm.

Placer des copeaux de bois ou du bois vermoulu à l’intérieur.

La femelle pond généralement de cinq à sept œufs, le temps de couvaison étant de vingt jours, et les petits restent environ cinq semaines au nid.

Les premiers jours après leur sortie du nid, les jeunes oiseaux sont relativement craintifs et viennent se heurter continuellement contre les murs et grillages de la volière, il faut habiller les parois avec des branches de saule au maximum de façon à protéger les petits de quelque éventuelle blessure qui leur serait dommageable.

Pour le baguage le diamètre est de 6 mm.

Quinze jours à trois semaines sont nécessaires pour que les jeunes soient complément indépendants, on peut les laisser un plus longtemps si le mâle ne leur témoigne aucune agressivité.

Rarement certaines femelles entament une deuxième couvaison ; si cela se présente il faut impérativement enlever les jeunes de la volière.

 

Mutations

Bleu : Récessif

Cinnamon : Lié au sexe (récessif)

Ino : Lié au sexe (récessif)

Jaune : Récessif

Pastel : Récessif

Orange : Dominant

 

Texte: H.W.J. van der Linden